Prochaine exposition

Galerie Cécile Dufay
78 avenue de Suffren – Village Suisse n°27 – Grande Allée – 75015 Paris
Exposition du 8 au 29 janvier 2022

Une sculptrice, une dessinatrice, une photographe, pour un envol lumineux et élégant vers 2022 – par Cécile Dufay

Au début (de la conception de cette exposition) était l’Ange de Daphné Jardon. Son humilité un peu cabossée, sa beauté discrète et un peu gênée d’elle-même. Un Ange qui s’éclaire de l’intérieur quand vient la nuit. Un ange né d’une expérience positive avec un pangolin.

Durant le premier confinement, Daphné Jardon se trouva enfermée avec comme seul matériau des cagettes de légumes, et du grillage à poules. Daphné a des poules et un potager.

Daphné considéra la cagette et eut l’illumination de se souvenir que c’était du bouleau, ou parfois, du peuplier. Bref, que c’était beau, le bois de cagette. Elle voulait rendre hommage au pangolin, pauvre victime collatérale d’un Covid alors dans l’enfance. Elle fabriqua donc des écailles, car le pangolin en possède. Beaucoup. Elle sculpta sa forme et, donc, l’écailla ou le … récailla (?): non pas en les enlevant, ces écailles de bois, mais en les incrustant au contraire solidement.

Fidèle à sa propension à éclairer ses sculptures, elle fit rayonner cette forme de l’intérieur et cette bête étrange irradia la sérénité. De cette expérience naquirent différentes visions plus ou moins faciles à décoder. Des étreintes. Des tendresses. Des mains protectrices et des anges, et d’autres animaux, des mers notamment. Qui toutes sont chaleureuses comme des foyers, et en retrait…

…comme l’amour patient et attentif d’un ange gardien.